2011-04-20

L'action NicOx chute après l'échec du naproxcinod en Europe

PARIS (Dow Jones)--L'action NicOx (COX.FR) recule fortement mercredi après la décision des autorités sanitaires européennes de ne pas autoriser la commercialisation du médicament phare du laboratoire de biotechnologies, le naproxcinod, pour cause d'avantages thérapeutiques non clairement démontrés.

NicOx a annoncé dans la matinée avoir retiré le dossier d'enregistrement de ce traitement de l'arthrose auprès de l'Agence européenne du médicament, "après que le comité des médicaments à usage humain a indiqué, lors de sa réunion du mois d'avril, qu'il n'adopterait pas un avis officiel positif sur la base des informations soumises".

Le comité a estimé que "les données fournies ne permettent pas de conclure à un rapport bénéfice-risque positif", a ajouté NicOx sans fournir davantage de précision.

A 10h13, l'action NicOx plonge de 18,5% à 1,86 euro, dans des volumes d'échanges importants, après avoir ouvert en baisse de près de 34%.

Cette décision constitue un deuxième revers de taille pour le laboratoire, dont le naproxcinod était la seule molécule à un stade très avancé de développement et était considérée comme très prometteuse par de nombreux analystes.

En juillet 2010, l'agence sanitaire américaine, la Food & Drug Administration, avait déjà infligé un coup dur à NicOx en rejetant sa molécule sur le marché où ses perspectives de ventes étaient les plus importantes. NicOx avait alors fermé ses bureaux aux Etats-Unis et renoncé à conduire les études complémentaires longues et coûteuses demandées par la FDA pour examiner à nouveau le dossier.

Début 2011, NicOx a pourtant annoncé qu'il ferait appel du rejet du naproxcinod par la FDA et a demandé un réexamen de son dossier. Mercredi, le laboratoire a indiqué qu'il "finalise actuellement la soumission du dossier d'appel" dans le cadre de la procédure de "Formal Dispute Resolution" de la FDA, qui concerne le règlement des litiges.

Après ce deuxième échec sur le marché européen, "l'incertitude sur l'avenir de la société est désormais très forte", commente un analyste parisien, qui n'a pas souhaité être identifié. "NicOx dispose d'autres projets, moins avancés que le naproxcinod, comme son partenariat avec Bausch & Lomb (BOL) dans le traitement du glaucome, mais sur lesquels la visibilité est extrêmement faible", ajoute-t-il.

Selon l'analyste, NicOx pourrait désormais être amené à se rapprocher d'autres petites structures pharmaceutiques pour enrichir son portefeuille de molécules en développement.

"NicOx évalue désormais différentes options pour le potentiel développement ultérieur du naproxcinod en Europe, avec l'assistance de ses consultants et de Grupo Ferrer Internacional SA, société qui dispose d'une option sur les droits du naproxcinod dans certains pays européens", a également déclaré mercredi le laboratoire dans son communiqué, sans identifier les options en question.

Source : Zonebourse

2 commentaires:

Anonyme a dit…

The end of NicoX

Luc Deglin a dit…

He oui, je crois bien que c'est la fin d'un rêve...